le collectif des musulmans citoyens français

La Tunisie face à l’axe Qatar-Arabie saoudite-Turquie islamiste

27 juillet 2015

La Tunisie face à l’axe Qatar-Arabie saoudite-Turquie islamiste

À la suite de l’action terroriste meurtrière qui s’est soldée par un carnage sans précédent, les ténors du quatuor gouvernemental se sont rués sur le mouvement de revendications sociales et sur l’UGTT qu’ils pointent comme la première responsable des derniers évènements.

La Troïka et à sa tête Ennahdha (frères musulmans) n’a eu de cesse depuis sa prise de pouvoir (23 novembre 2011) tant au sein de la troïka qu’au sein du quatuor actuel (quatre partis d’obédience néolibérale) de s’attaquer à l’UGTT, car elle est convaincue que la centrale syndicale soutenue par les forces populaires et démocratiques constituera, comme elle a toujours été, le rempart à toutes les tentatives de destructions de notre modèle de société et s’opposera au Wahhabisme réactionnaire et obscurantiste parrainé par l’axe : Qatar-Arabie Saoudite-Turquie islamiste.
Notre peuple toujours vigilant et en guerre contre l’islamisme politique sous ses différentes formes, ne se laissera pas abuser par ces forces qui persistent à accuser le mouvement social d’être responsable de ce drame.
Notre peuple n’oubliera pas, que depuis la prise du pouvoir d’Ennahdha et de sa troïka, il a été procédé à une démarche systématique de mainmise globale sur les rouages de l’État. Cette mainmise avait pour but d’installer durablement la « cinquième colonne » qui s’ébranle actuellement visant la destruction de l’État et l’assujettissement de notre peuple.

 

 


Il n’oubliera pas :


- la main mise sur les rouages du ministère de la justice et spécialement sur les rouages du ministère de l’intérieur qu’il a miné en l’infiltrant par une police parallèle et une police de mœurs qui n’a fait que protéger les terroristes les plus dangereux qu’elle a aidé à fuir le pays ;


- l’essaimage du pays par des associations multiples d’accointances obscurantistes diverses financées par l’axe Qatar-Arabie saoudite et Turquie islamiste) qui constitue aujourd’hui le support fondamental du terrorisme ;
- l’invasion du pays par une pléiade de cheikhs takfiristes que la troïka a accueilli à bras ouverts. Ils ont été reçus en grande pompe par le président d’alors Moncef Marzouki et par les ténors d’Ennahdha qui leur ont organisé les plus grands rassemblements de takfiristes. Ces derniers prônant leur wahhabisme rétrograde n’ont eu de cesse de s’attaquer à la femme tunisienne libre et à notre modèle de société et appelant sans cesse au jihad ;


- le laxisme du gouvernement d’Ennahdha vis-à-vis des mouvements salafistes violents prônant tous azimuts le jihad. Ces mouvements qui ont installé la terreur partout dans nos régions, ont investi et occupé nos mosquées qui sont devenues des repères pour terroristes, souvent avec la bienveillance du gouvernement. Ces mosquées qui, jusqu’à ce jour, ne sont pas libérées constituent les piliers de la cinquième colonne ;


- les trafics de toutes natures, drogue-contrebande d’armes etc., ont eu pour résultat que notre pays se trouve miné et que les armes de toutes natures sont aux mains des cellules takfiristes, toujours avec la bienveillance affichée des gouvernants d’alors ;
- que cette politique planifiée a préparé le terrain aux assassinats politiques qui ont visé le front populaire et ses deux leaders Chokri et Brahmi qui ont osé prendre l’étendard de la lutte contre l’islamisme politique et toutes ses branches dont le but suprême est l’état islamique et le califat dont on voit aujourd’hui partout les effets dévastateurs ;


- qu’ Ennahdha, en participant au gouvernement, visait à veiller à ce qu’aucun des dossiers liés aux assassinats politiques et aux actes terroristes n’aboutisse et à veiller à ce que les fondamentaux de cette « cinquième colonne » ne soient pas ébranlés.
En conclusion, après les actes terroristes qu’a connu notre pays et spécialement la tuerie du Bardo et de Sousse qui sont le résultat de ce que le gouvernement appelle « vide sécuritaire » qui n’est autre que le  résultat planifié et appliqué par les agents infiltrés dans l’appareil sécuritaire, aidés par les différentes cellules dormantes que constitue la 5e colonne.


Malgré ces crimes commis par l’islamisme politique, notre peuple qui a combattu les différentes dictatures dont la dernière n’est autre que celle d’Ennahdha et de sa troïka, se dressera comme un rempart infranchissable face à ces mercenaires de tous bords dont le commanditaire n’est autre que l’axe réactionnaire obscurantiste (Qatar Arabie saoudite et Turquie islamiste). Ce dernier qui a mis le monde arabe à feu et à sang, après avoir détruit l’Irak, la Syrie le Soudan, le Yémen, la Libye vise aujourd’hui notre pays, l’Algérie et l’Égypte faisant ainsi le bonheur des puissances de domination mondiales (USA-UE) qui visent à morceler le monde arabe en micro-états.


Mounir Kachoukh est membre de la direction nationale du Front populaire de Tunisie.

 

 

Enfin une bonne nouvelle ! Le terrorisme, c’est nous !