le collectif des musulmans citoyens français

Les femmes plus religieuses que les hommes

21 juin 2016

Les femmes plus religieuses que les hommes

Une étude de l’institut de sondage américain Pew Forum, publiée le 22 mars, compare l’engagement religieux et l’assiduité à la prière chez les femmes et chez les hommes dans les six grandes religions mondiales.

Généralement les premières sont plus pratiquantes que les seconds, notamment dans le christianisme.

 

Claire Lesegretain, le 24/03/2016

LA CROIX

 

Une femme en prière à la cathédrale orthodoxe Saint Alexandre Nevsky, à Paris. / P.RAZZO/CIRIC/

L’étude du Pew Research Center a été publiée, mardi 22 mars, sous le titre « The Gender Gap in Religion around the World » (« Le décalage entre hommes et femmes dans les religions à travers le monde »). Longue d’une douzaine de pages et illustrée de nombreuses cartes du monde, cette étude très complète compare l’engagement religieux des hommes et des femmes, dans les six grandes religions mondiales, à savoir chez les chrétiens, les musulmans, les bouddhistes, les hindous, les juifs et même chez les « religieusement non affiliés », c’est-à-dire les athées et agnostiques.

Cette vaste étude a été menée, d’une part, à partir des données relevées dans 192 pays sur le genre et la religion dans six grandes appartenances religieuses et en tenant compte de la répartition géographique de ces religions dans le monde entre 2010 et 2050. D’autre part, à partir d’enquêtes menées entre 2008 et 2015 dans 84 pays, par le centre de recherche du Pew Forum.

Plusieurs paramètres

Pour mesurer cet engagement religieux, le Pew Forum s’est attaché à plusieurs paramètres, considérant, à juste titre, qu’un seul indicateur serait insuffisant. Le rapport prend donc en compte l’affiliation religieuse, l’assiduité aux offices et aux cultes collectifs, la fréquence de la prière individuelle, la place et le rôle de la religion dans la vie de la personne, et enfin les croyances au ciel, à l’enfer et aux anges.

Selon toutes les mesures d’engagement religieux examinées, dans le christianisme, les femmes sont plus religieuses que les hommes, tandis que dans l’islam, les femmes et les hommes apparaissent au même niveau de piété, de respect des normes religieuses et d’assiduité aux offices et prières. Ceci s’explique assez facilement car les hommes musulmans viennent beaucoup plus souvent aux prières dans une mosquée que les femmes musulmanes.

Plus d’hommes athées et agnostiques

En ce qui concerne l’affiliation religieuse, les femmes sont légèrement plus nombreuses parmi les bouddhistes (54 %), les chrétiens (53 %) et les juifs (52 %). Elles sont légèrement moins nombreuses en revanche parmi les hindous (49 %) et les croyants de religions traditionnelles (49 %). Enfin, dans le monde entier, les hommes dépassent manifestement les femmes (55 % contre 45 %) parmi les athées et agnostiques.

À propos de la place que tient la religion dans la vie des personnes, dans 46 pays (sur les 84 pour lesquels des données sont disponibles), les femmes sont plus nombreuses que les hommes à dire que la religion est « très importante » dans leur vie. Mais dans 36 autres pays, les femmes sont moins nombreuses que les hommes à répondre ainsi, notamment en Lituanie (l’écart entre hommes et femmes est de 20 %) et en Pologne (l’écart est de 19 %).

Il n’y a qu’en Israël et au Mozambique que les hommes et les femmes considèrent à égalité la religion comme « très importante » pour eux personnellement.

Afrique du Sud, Italie et Colombie

À propos de l’assiduité aux offices, dans les 81 pays où le Centre de recherche du Pew Forum a enquêté, les femmes sont nettement plus présentes lors des services hebdomadaires dans 30 d’entre eux, dont la plupart ont des majorités (ou de grandes populations) chrétiennes. Ainsi, en Afrique du Sud, en Italie et en Colombie, la proportion des femmes assistant à la messe ou au culte au moins une fois par semaine dépasse de 20 points la proportion d’hommes.

Dans 28 pays, surtout ceux ayant des majorités (ou de grande population) musulmanes, les hommes sont nettement plus présents que des femmes. En Afghanistan, par exemple, la proportion d’hommes venant à la prière à la mosquée au moins une fois par semaine est supérieure de 84 points au pourcentage des femmes. Au Pakistan, cette marge est de 72 points et au Bangladesh, elle est de 66 points.

Les femmes plus assidues pour prier

En ce qui concerne la prière individuelle quotidienne, les femmes sont également plus régulières que les hommes. Dans les 84 pays pour lesquels des données sont disponibles, la proportion des femmes qui disent prier quotidiennement est de 8 points plus élevée que celle des hommes. Et ce, particulièrement dans les pays chrétiens: en Grèce, l’écart est de 25 points; en Italie, il est de 20 points.

Enfin, en ce qui concerne les croyances au ciel, à l’enfer et aux anges, les données de l’enquête dans 63 pays indiquent qu’hommes et femmes affichent des niveaux semblables de croyance.

Claire Lesegretain

 

La générosité dans la modération La fin de vie du Prophète de l’islam : les mythes d’Hela Ouardi