le collectif des musulmans citoyens français

Islam rapports avec les non-musulmans

20 juin 2016

Islam  rapports avec les non-musulmans

«Dieu ne vous défend pas d'être bons et équitables envers ceux qui ne vous ont pas combattus pour la religion et ne vous ont pas chassés de vos demeures.  Dieu aime les équitables.» (Coran 60, 8)

Lors de son sermon d’adieu, que le Prophète fit trois mois avant sa mort, il déclara solennellement devant plus de 140 000 pèlerins : « Ô peuple ! En vérité, votre Seigneur est Un, et votre ancêtre est un : vous descendez tous d’Adam et Adam a été (créé) de terre. Le plus digne d’entre vous auprès de Dieu est celui qui Le craint le plus. Aucun Arabe n’a de supériorité sur un non-Arabe : vous ne vous surpassez que par la piété.

 

Les musulmans se doivent de développer les meilleurs rapports sociaux avec ceux qui ne professent pas leur foi. Le Coran affirme ainsi :

«Dieu ne vous défend pas d'être bons et équitables envers ceux qui ne vous ont pas combattus pour la religion et ne vous ont pas chassés de vos demeures.  Dieu aime les équitables.» (Coran 60, 8)

La bonté, la charité, la piété et l’équité animent le musulman lorsqu’il se tourne vers ses frères humains. Seule viendra troubler cette harmonie la nécessité de la légitime défense dans certains cas. Le Coran ajoute en effet 

«Dieu vous défend seulement de prendre pour alliés ceux qui vous ont combattus pour la religion, chassés de vos demeures et ont aidé à votre expulsion. Et ceux qui les prennent pour alliés sont les injustes. » (Coran 60, 9)

Défendre ainsi sa vie, son honneur et la justice est une obligation en Islam, lorsque des hommes, des femmes et des enfants sont sauvagement agressés. Alors effectivement, l’Islam autorise dans ces circonstances précises le combat dans la voie de Dieu 

«Autorisation est donnée à ceux qui sont attaqués (de se défendre) - parce que vraiment ils sont lésés ; et Dieu a certes en Son pouvoir de les secourir. Ceux qui ont été expulsés de leurs demeures, contre toute justice, simplement parce qu’ils disaient : « Notre Seigneur est Dieu.» (Coran, 22, 39-40)

Si les hommes n’étaient pas si avides, s’ils n’étaient pas poussés, aujourd’hui encore, par la volonté folle d’amasser le plus de biens possibles et d’imposer par les armes leur pouvoir à des peuples martyrisés, alors cette terre serait un havre de paix et d’harmonie. Il y a plus de quatorze siècles, en des termes éloquents qui ne pouvaient être ceux d’un homme illettré vivant en une terre aride, mais bien ceux du Créateur unique qui parla à Abraham, Moïse et Jésus, le Coran affirmait

«Ô gens!  Nous vous avons créés d'un mâle et d'une femelle, et Nous vous avons fait de vous des peuples et des tribus pour que vous vous entre-connaissiez.  Le plus noble d'entre vous, auprès de Dieu, est le plus pieux des vôtres.  Et Dieu est Omniscient et parfaitement Connaisseur de toute chose. »  (Coran 49, 13) Ai-je donc fait parvenir le Message ? Ô Grand Dieu, témoigne-le ! »

Sur quoi la foule répondit : « Oui ! » Et lui d’ajouter : « Ô vous tous présents, faites parvenir ce message aux absents. »

 

http://haniramadan.blog.tdg.ch/archive/2008/03/28/islam-rapports-avec-les-non-musulmans.html

 

 

Publié dans tribune de geneve  Dialogue interreligieux, Droits de l'homme, Islam, Non musulmans

La fin de vie du Prophète de l’islam : les mythes d’Hela Ouardi “Le Kung Fu de l’Islam” un livre de Roger Itier et Wang Fang-Hui 《中国穆斯林武术》