le collectif des musulmans citoyens français

“Le Kung Fu de l’Islam” un livre de Roger Itier et Wang Fang-Hui 《中国穆斯林武术》

06 juin 2016

“Le Kung Fu de l’Islam”   un livre de Roger Itier et Wang Fang-Hui 《中国穆斯林武术》

Prochainement disponible, l’ouvrage “Kung Fu de l’Islam” a l'ambition de présenter à un large public, l’histoire de l'intégration unique et exceptionnelle des Huis, les musulmans chinois dans un pays plusieurs fois millénaire. Il contribuera à dresser un pont entre le Moyen-Orient et l’Extrême-Orient à travers le canal original des Arts martiaux”.

A l’instar du Temple de Shaolin, mondialement connu, qui présente la culture chinoise à travers le Kung Fu bouddhique Chan, la communauté des pratiquants du Jiao Men Wushu (Cercle religieux du Wushu) constitue également un enseignement rare et exceptionnel qui bouleverse l’approche traditionnelle des arts martiaux telle qu’elle est ordinairement pratiquée.

 
Ce premier essai “Kung Fu de l’Islam” pourra être suivi et complété d’un ouvrage, façon “beau livre”, largement illustré de photographies artistiques et de reproductions de calligraphies originales chinoises et arabes.
 
Bayoo prépare également un documentaire sur le même thème.



Les HUIS,
回族 , sont une minorité chinoise qui se place aux avant-postes de l’évolution des arts martiaux en Chine. L’ethnie Hui a une longue histoire qui s’intrique au plus profond de la tradition et de l’histoire chinoises. Musulmans et authentiques croyants en l’Islam, ils restent très attachés à leur pays : LA CHINE. C’est probablement l’unique exemple d’une intégration totalement réussie de l’Islam en dehors du monde musulman. Les Huis ont su non seulement préserver leur foi mais aussi la conjuguer en harmonie avec les coutumes chinoises. Leur expertise des arts martiaux est liée à leurs origines. Ils sont les descendants des commerçants de la Route de la soie qui devaient se protéger des pillards et des guerriers arabes qui rejoignirent les armées chinoises, 
Les Huis rendirent les arts martiaux plus pragmatiques et plus effi caces, en enrichissant considérablement les arts martiaux chinois. De nombreux styles traditionnels ont bénéficié de leurs apports pendant que cette communauté en créait d’autres comme le Tongbeiquan, le Bajiquan, le Zhaquan, etc…)
 

Islam rapports avec les non-musulmans Conversions à l’islam  les chercheurs essaient de comprendre