le collectif des musulmans citoyens français

L’usage politique de l’islam : l’universel au service d’un État. Le cas du Maroc

24 septembre 2016

L’usage politique de l’islam : l’universel au service d’un État. Le cas du Maroc

Lorsqu’il s’agit d’étudier les rapports des pays arabes à la mondialisation, il est nécessaire d’évoquer l’islam. En tant que facteur local, la symbolique islamique offre des ressources de légitimation au pouvoir. Le cas marocain illustre bien la manière dont les rapports existant entre le Makhzen et le répertoire religieux (Amīr al-Mu’minīne, la bayc, la chérifibilité… ) font de l’introduction de la modernité un simple espace virtuel et fonctionnel. L’émergence de la contestation islamiste participe à la consécration du répertoire traditionnel. 

Le “nouveau concept de l’autorité” La monarchie une chance pour le Maroc