le collectif des musulmans citoyens français

L’Afrique a des Idées…

27 juillet 2015

L’Afrique a des Idées…

« Chantons les Africains, Chantons la Belle Afrique, Chantons les beaux paniers, … ». Cette Afrique des beaux paniers existe-elle encore ? Légitime interrogation pour de millions de jeunes africains qui, dans leurs parcours scolaires ont eu la chance d’entonner cette célèbre chanson.

Ma rentrée sur l’Afrique des Idées, je la dédie à cette Belle Afrique. N’en déplaise aux détracteurs, l’Afrique a bien des Idées. Des Idées aussi ingénieuses qu’innovantes, l’Afrique n’en manque pas.


Dans tous les coins et recoins du continent, il y a bien des choses qui se font pour mettre l’Afrique sur le droit chemin. Désolé, pour que l’Afrique se fasse respecter. Trop de ragots sur un continent, qui malgré tout, en attendant d’autres résultats scientifiques, conserve son titre plus qu’honorifique du « berceau de l’Humanité ».


En Afrique, la Conscience Collective s’accorde sur les monstrueuses difficultés politiques, économiques, sociales et depuis culturelles. N’empêche, elle fait bien naître des génies. Des génies qui ne se lasseront pas de faire briller une Afrique au passé tragique. Même l’autre, quand il chante que « l’homme noir n’est pas bien entré dans l’histoire », savait au tréfonds de son âme que l’Afrique a des Idées. Il en donnait déjà la preuve avec sa formule très polémiquée de l’ « immigration choisie ».


Mais bien heureusement, pas vraiment besoin de serpenter les rues des faubourgs d’Europe et d’Amérique ou encore de l’Asie, pour dénicher ces talents qui donnent du sens à l’Afrique. Tous n’ont pas eu besoin de faire les classes dans ce qu’on appelle très affectueusement les grandes écoles occidentales. D’autres ont même le mérite d’avoir abandonné des conditions « exceptionnelles » de ces pays scientifiquement confirmés pour s’offrir des années de réflexion sur l’Afrique en Afrique. Et que dire de ces génies qui n’ont jamais goûté aux délices d’un vol intercontinental pour certifier tout fièrement que l’Afrique a des Idées.


Je me souviens comme toujours de ce monumental chanteur béninois qui n’hésite point à clamer haut et fort que « les grands de ce monde viennent d’Afrique ». Sagbohan Danialou, puisque c’est de lui qu’il s’agit était-il dans le secret des dieux ? Certainement pas, mais des Africains convaincus d’une Afrique positive, une Afrique qui gagne, Une Afrique pionnière, ils sont bien des millions à travers le monde.


Que les uns, nationalistes de France, manifestent un extrémisme absolu d’une époque révolue; que les autres, flics de leur Etat, déshumanisent des migrants africains, parce qu’ils auraient gagné clandestinement leur pays en proie à des difficultés économiques monstrueuses, qu’ils se souviennent qu’il y a bien une Afrique qui innove. Qu’ils se rappellent qu’il y a bien une Afrique de demain. Une Afrique des Idées dont la lumière embraserait l’Humanité toute entière.


Cette Afrique, c’est celle de grands noms et de grandes icônes. De la Politique à l’Economie, de la Musique au Sport, du Cinéma au Théâtre, ils n’ont qu’un seul dénominateur commun : Prouver que l’Afrique grouille d’idées aussi pharaoniques que merveilleuses. Marcher dans cette Afrique, c’est aller sur la terre de Nelson Mandela, Kofi Anan, Barak Obama, Bertin Nahum, Agélique Kidjo, Djimon Houssou et bien d’autres dont les racines sont ancrées dans l’audace d’un continent super « convoité » depuis des générations.


Qui d’entre vous pourrait sonder la joie qui était la mienne d’apprendre qu’un togolais, médecin de son Etat se met dans l’invention d’une imprimante 3D à base d’objets recyclés. Quel bonheur est le mien de savoir que même dans son Congo natal décimé par des années de conflits que le génie de Vérone Mankou ne tarit point, et que Victor Agbegnegou, compte offrir à l’Afrique en général et à son Togo d’origine en particulier les mêmes conditions de téléphonie mobile que partout dans le monde.


Même Goldbach, depuis sa tombe, aurait ses yeux rivés sur l’Afrique. Pour qui ne le sait pas, Ibrahima Sambégou Diallo, jeune guinéen, serait en train de devenir le premier mathématicien africain à avoir élaboré un théorème. Ce dernier aurait réussi à trouver la solution à la conjecture de Goldbach.


Et point de mots pour reconnaître le mérite de ces petits génies du Liberia, du Nigeria et de plusieurs autres pays du continent qui, à peine instruits, font parler l’immensité de leur génie par des solutions miracles à des problèmes communautaires de longue date. De l’invention d’une station radio ou d’un générateur à base d’objets recyclés ou des débris d’armes de guerre, plus qu’à l’Afrique, c’est au monde qu’il donne des idées. Un regard vers la formidable trouvaille du technicien informatique sud-africain Steve Song permet de s’assurer que l’Afrique de demain se bâtit dans tous les coins du continent. En tout cas, lui pourra fournir de l’accès à internet à des milliers de villageois grâce à une technologie Wi-Fi à partir des boîtes de conserve.


Saviez-vous quelle est et sera mon estime pour cette belle cohorte de jeunes africains bien inspirés qui tirent de l’éclosion des nouvelles technologies des inventions révolutionnaires et futuristes pour l’Afrique ?


Non ! Je ne pense pas un seul instant que vous en saviez quelque chose. En tout cas, pour nous, c’est une première, un marché d’idées à l’africaine qu’on fête et qu’on ne cessera jamais de célébrer.


Mais attention ! Que l’euphorie ne l’emporte point. L’Afrique a des idées…


De-Rocher Chembessi

TARANGAWEB

L’Afrique francophone est-elle moins propice aux affaires que l’Afrique anglophone ? Japon : le partenaire discret mais efficace de l'Afrique