le collectif des musulmans citoyens français

Comment faire le Hajj le pèlerinage à la Mecque et la Oumra

25 avril 2016

Comment faire le Hajj le pèlerinage à la Mecque  et la Oumra

بِسْمِ اللهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيم

La louange est à Dieu le Créateur du monde Celui Qui existe sans début, sans fin, sans endroit, sans comment et ne dépend pas du temps, rien n’est tel que Lui et Il est Celui Qui entend et Qui voit, quoi que tu puisses imaginer Dieu en est différent, et que l’élévation en degré et la préservation de sa communauté de ce qu’il craint pour elle soient accordées à notre maître MouHammad Al-‘Amîn, l’Honnête, celui qui a appelé à la religion de vérité, l’Islam la religion de tous les Prophètes du premier ‘Adam `alayhi s-salâm au dernier MouHammad Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam.

 

Règles du comportement de l’entrée en rituel

Il est recommandé pour celui qui veut rentrer en rituel de se laver auparavant, de faire un ghousl avec l’intention de faire le ghousl de l’entrée en rituel. Ceci est recommandé pour toute personne de la part de laquelle l’entrée en rituel est valable.

Ensuite, il se parfume, le mieux étant de se parfumer avec du musc mélangé avec de l’eau de rose. Ceci est valable aussi bien pour l’homme que pour la femme.

Ensuite, il accomplit deux rak`ah, pour lesquelles il met l’intention d’accomplir la Sounnah – l’acte recommandé – de l’entrée en rituel. Il récite dans ces deux rak`ah, après avoir récité la FâtiHah, ( Qoul yâ ‘ayyouha l-kâfirôun) et ( Qoul houwa l-Lâhou ‘aHad ). Une fois qu’il a accompli cette prière il entre ensuite en rituel ; et l’entrée en rituel signifie qu’il met dans son cœur l’intention d’accomplir les actes du pèlerinage ou de la `oumrah, ou les deux selon ce qu’il veut faire. Il est recommandé qu’il fasse la talbiyah, c’est-à-dire qu’il dise :

لبيكَ اللهم لبيك، لبيكَ لا شريك لك لبيك، إنَّ الحمدَ والنعمة لك والملك، لا شريكَ لك

( labbayka l-Lâhoumma labbayk, labbayka lâ charîka laka labbayk ‘inna l-Hamda wa n-ni`mata laka wa l-moulk, lâ charîka lak )

ce qui signifie : « Je réponds à Ton ordre, ô Allâh, je réponds ; je réponds à Ton ordre Tu n’as pas d’associé, je réponds à Ton ordre, certes la Louange et le Bienfait T’appartiennent ainsi que la souveraineté, Tu n’as pas d’associé ».

Les hommes disent cette évocation de la talbiyah à voix haute, et les femmes à voix basse.

L’Entrée à La Mecque et La vue de la Ka`bah Honorée

Il est recommandé de dire lorsqu’on atteint le Haram :

اللهم هذا حَرَمُكَ وَأَمْنُكَ فحرّمْني على النارِ وَءامِنّي من عذابِكَ يَوْمَ تبعثُ عبادَكَ واجْعلني من أوليائِك وأَهلِ طاعتِكَ

( Allâhoumma hâdhâ Haramouka wa ‘amnouka fa Harrimnâ `ala n-nâr wa ‘âminnî min `adhâbik yawma tab`athou `ibâdak wa j`alnî min ‘awliyâ’ika wa ‘ahli Tâ`atik )

ce qui signifie : « Ô Allâh ceci est Ton Harâm et Ton lieu sûr, alors interdis-moi à l’Enfer et assure moi d’éviter Ton Châtiment le jour où Tu ressusciteras Tes esclaves et mets-moi au nombre de Tes Saints et des gens qui T’obéissent ». Il essaie d’avoir présent dans son cœur la crainte et l’humiliation, dans son cœur comme dans son corps tant que cela lui est possible.

Lorsqu’il arrive à La Mecque, il fait le ghousl à Dhôu Touwâ et la sounnah c’est de rentrer à La Mecque par Thaniyyat Kadâ’ et lorsqu’il en sort pour retourner dans son pays il sort par Thaniyyat Koudâ.

Il convient lorsqu’il entre à La Mecque de prendre garde de ne pas faire du tort aux gens dans la foule et de se comporter avec douceur envers celui qui le bouscule. Il essaie d’avoir présente dans son cœur l’éminence de ce lieu dans lequel il se trouve et vers lequel il se dirige et il se prépare à excuser celui qui le bouscule.

Il convient pour celui qui est venu d’ailleurs que du Haram de n’entrer à la Mecque qu’en rituel du pèlerinage ou de `Oumrah et il est recommandé si son regard tombe sur Al-Bayt, la Maison, de lever les bras. Il a en effet été rapporté que l’invocation du musulman lors de la vue de la Ka`bah est exaucée ; et il dit :

اللهُمَّ زِدْ هذا البيتَ تشريفًا وتعظيمًا وتكريمًا ومهابةً وزِدْ مَن شرَّفَهُ وَعَظَّمَهُ ممن حَجَّه أو اعْتَمَرَه تشريفًا
وتكريمًا وتعظيمًا وبِرًّا

( Allâhoumma zid hâdha l-bayta tachrîfan wa ta`DHîman wa takrîman, wa mahâbatan wa zid man charrafahou wa `aDH-DHamahou mimman Hajjahou ‘aw ‘i`tamarah tachrîfah wa ta`DHîman wa birrâ ).

Ensuite il ajoute :

اللهم أنتَ السلامُ ومنكَ السلامُ فحيِّنا رَبَّنَا بالسلام

( Allâhoumma ‘anta s-salâm wa minka s-salâm fa Hayyinâ Rabbanâ bi s-salâm )

ce qui signifie : « Ô Allâh, accrois davantage cette maison en honneur, en magnificence, en considération et en respect et accrois davantage celui qui l’a honoré et magnifié parmi ceux qui y sont venus pour accomplir le pèlerinage et la `Oumrah en honneur, en considération, en magnificence et en bienfaisance. Ô Allâh Tu est Celui Qui est sain de toute imperfection et le salut est de ta part, fais-nous vivre notre Seigneur dans la paix ». Et il demande à Allâh autant de chose qu’il veut parmi les choses d’importance dans l’au-delà et dans ce bas monde. Et le plus important c’est la demande de pardon. Il convient qu’il évite dans cette station debout de se trouver dans un endroit où les passants ou autres pourraient subir une nuisance de sa part.

Il convient d’avoir présent dans son cœur lors de la vue de la Ka`bah ce qui lui est possible de crainte, d’humiliation et de soumission car ceci est l’habitude des vertueux et des esclaves de Allâh connaisseurs, parce que la vue de la Maison est un rappel et un désir pour venir au jugement du Seigneur de la Maison.

On raconte qu’une femme était rentrée à La Mecque et s’était mise à dire « Où est la maison honoré par mon Seigneur ? ». On lui répondit : « Maintenant tu vas la voir ». Lorsqu’elle aperçut la maison, on lui dit : « Ceci est la maison honoré par ton Seigneur ». Alors elle a couru vers elle, elle a collé son front au mur et ne l’a pas levé jusqu’à ce qu’elle soit morte.

Il est recommandé lors de son arrivée de ne pas passer pour louer une maison, poser des affaires ou changer ses vêtements ni tout autre chose avant de faire les tours rituels ( aT-Tawâf ).

Ainsi, certains de ses compagnons pourront se tenir auprès de ses bagages et ses montures pour qu’il puisse accomplir les tours rituels après quoi il pourra revenir auprès de ses montures et ses bagages et louer par la suite une maison.

Entrer par la porte de Banôu Chaybah est recommandé pour toute personne qui arrive de n’importe quelle direction sans divergence. Il fait précéder son pied droit lorsqu’il entre et dit :

أعوذُ بالله العظيمِ وبوجهِهِ الكريمِ وسلطانِهِ القديمِ مِن الشيطانِ الرجيم بسمِ الله والحمدُ لله
اللهمَّ صلّ على محمد وعلى ءال محمد وسلِّم، اللهم اغفر لي ذنوبي وافتحْ لي أبوابَ رحمتك

( ‘a`ôudhou bi l-Lâh l-`aDHîm wa bi wajhihi l-karîm wa soulTânihi l-Qadîm mina ch-chayTâni r-rajîm bismi l-Lâhi wa l-Hamdou li l-Lâh ; Allâhoumma Salli `alâ MouHammad wa `alâ ‘âli MouHammad wa sallim ; Allâhoumma ghfir lî dhounôubî wa ftaH lî ‘abwâba raHmatik )

ce qui signifie : « Je demande la préservation par Allâh le Vénéré et par Son Etre honoré et Sa souveraineté éternelle contre le chayTân maudit. Par le nom de Allâh la louange est à Allâh, ô Allâh honore et élève davantage le degré de MouHammad ainsi que le degré de la famille de MouHammad et préserve sa communauté de ce qu’il craint pour elle. Ô Allâh pardonne-moi mes péchés et ouvre-moi les portes de Ta miséricorde ». Et lorsqu’il sort il fait devancer son pied gauche et fait la même invocation sauf qu’au lieu de dire ( ‘iftaH lî ‘abwâba raHmatik ), il dit : افتح لي أبواب فضلك ( ‘iftaH lî ‘abwâba faDlik ) ce qui signifie : « Ouvre-moi les portes de Ta grâce » et cette invocation est recommandée dans toute mosquée.

SUNNITE.NET

Explication détaillée sur la Croyance Musulmane Les Frères Musulmans en Syrie et les organisations takfiristes