le collectif des musulmans citoyens français

Harvard lance des cours gratuits pour combattre "l'inculture religieuse"

27 septembre 2016

Harvard lance des cours gratuits pour combattre "l'inculture religieuse"

À partir du 1er mars, la faculté de théologie de Harvard mettra en ligne des cours gratuits sur les différentes religions. L’objectif: combattre « l’inculture religieuse » et désamorcer les antagonismes

Celles ou ceux qui ne sont pas convaincus que la vision de la femme dans les religions a constamment évolué au cours des siècles ou que l’interprétation d’un texte sacré dépend d’un contexte historique bien particulier pourront être tentés de suivre – en anglais – les cours gratuits que mettra bientôt en ligne la faculté de théologie de Harvard.

La prestigieuse université américaine lance à partir du 1er mars une formation en ligne ouverte à tous – « MOOC », en anglais – pour combattre, dit-elle sur son site, « l’inculture religieuse », trop répandue dans le monde selon elle.

Pour la faculté, cette méconnaissance attise les antagonismes et les conflits. Il est donc urgent de rectifier le tir.

« Même si une meilleure connaissance de la religion ne résoudra pas en elle-même les problèmes mondiaux, elle aidera certainement les hommes à créer des ponts et à mieux se comprendre », a expliqué Diane Moore, responsable du MOOC, à la gazette de Harvard.

Six cours sur l’évolution interprétative des textes sacrés

Six cours seront gratuitement mis en ligne jusqu’au mois d’août. Le premier abordera les religions de manière transversales. Chacun des cinq autres cours traitera d’une religion en particulier: le christianisme, puis le bouddhisme, l’islam, l’hindouisme et le judaïsme.

Les professeurs de la faculté se concentreront particulièrement sur la lecture des textes sacrés et sur les différentes interprétations qui peuvent en être tirées en fonction des époques et des cultures.

Les cours montreront aussi comment la vision de l’homme et de la femme dans les religions a constamment bougé au cours des siècles. « Il n’existe vraiment pas d’uniformité dans chaque tradition sur les questions liées au genre, remarque Diane Moore.Au contraire, on observe des interprétations diverses du rôle des hommes et des femmes représentés dans les textes sacrés. »

Le Collège des Bernardins a lui aussi lancé son MOOC

La faculté prévoit de mettre ensuite en ligne des documents de support pour les professeurs de religion de l’enseignement primaire et secondaire. Elle vient d’ailleurs de lancer un vaste projet de recherche sur la manière dont la religion est enseignée dans les écoles primaires, les collèges et les lycées américains. « Il n’existe pas d’étude complète sur ce sujet et sur la manière dont les professeurs sont formés à ces questions », relève la faculté.

Pour suivre ces cours gratuits, les intéressés devront s’inscrire sur la plateforme d’apprentissage en ligne de Harvard, « edX », via ce lien.

En France, le Collège des Bernardins avait déjà lancé dans la même veine son propre MOOC en janvier. Il se veut ouvert à toutes les personnes, croyantes comme athées, désireuses de mieux connaître les problématiques religieuses. Le thème de ce MOOC? Les articulations entre l’Ancien et le Nouveau Testament dans la Bible.

> À lire: Le Collège des Bernardins lance un projet de cours de théologie en ligne

Pierre Wolf-Mandroux

Un rapport paru des heures avant le massacre de Nice Un fonds de 2000 milliards de dollars pour construire une économie post-pétrole ...