le collectif des musulmans citoyens français

MESSAGE DES FRERES MUSULMANS AU MONDE ENTIER

02 mars 2016

MESSAGE DES FRERES MUSULMANS AU MONDE ENTIER

Quatre-vingt-sept ans sont passés depuis la création des Frères Musulmans par l’imam martyr Hassan al-Banna et ses nobles frères, que Dieu leur fasse à tous miséricorde. Les générations successives après eux ne cessent d’affirmer la ligne constante dans l’appel à Dieu par la sagesse et la bonne exhortation, supportant pour cela toutes les souffrances et les nuisances qu’elles ont subies de la part des régimes et des individus, en espérant la récompense divine, sans dévier ni renoncer à leur pensée islamique, ni à leur voie pacifique dans l’action.

Le mouvement s’est lancé en œuvrant dans tous les domaines de la vie, orientant les gens vers l’islam authentique en tant que religion et mode vie, les unissant autour de l’acquittement de ses rites et de ses lois, les protégeant de l’excès et de l’extrémisme rejetant l’excommunication des musulmans, refusant le recours à la violence et usant avec les opposants du dialogue de la meilleure des façons fondée sur l’argumentation.

Quant aux formes de transgressions à l’encontre du mouvement et de ses membres, il s’agit de transgressions qui n’ont respecté aucun principe humain ni aucune règle légale. Le mouvement a tranché sa position refusant le recours à la violence. Il s’est tenu à la ligne droite, à la voie pacifique, à la résistance civile et à la compétition politicienne en respectant les instruments de la démocratie et les choix du peuple dans l’action citoyenne.

Le coup d’Etat du 3 juillet 2013 a exclu une légitimité élue librement et démocratiquement et a dissout l’assemblée des parlementaires constituée à travers des élections populaires libres, qui ont produit une constitution préparée par une commission parlementaire et adoptée par environ les deux-tiers du peuple égyptien.

Devant toutes ces mesures auxquelles le mouvement a fait face par un refus populaire et une mobilisation révolutionnaire pacifique, s’opposant ainsi aux transgressions du régime jamais vu dans l’Histoire, le mouvement a continué son chemin en étant fidèle à sa voie dans la résistance au coup d’Etat sous le slogan qu’a brandi le guide des Frères Musulmans Dr. Mohamed Badie : « Notre pacifisme est plus fort que leurs balles ».

Malgré la poursuite des crimes des autorités issues du coup d’Etat, malgré la corruption de sa juridiction, les campagnes médiatiques contre le mouvement, à cause de son incapacité à mettre fin à la révolution du peuple égyptien ; malgré les interpellations, le meurtre des participants à la révélation et les condamnations à mort injustes prononcées à l’encontre des dirigeants du mouvement, à leur tête, le président légitime du pays élu démocratiquement, et son éminence le guide des Frères Musulmans. Son éminence a lancé, depuis sa cellule, un appel adressé aux membres des Frères Musulmans, au peuple égyptien et au monde entier :

La voie des Frères Musulmans est constante : pas de recours aux armes et pas d’atteinte aux vies.

Il ne peut échapper à l’esprit des auteurs du coup d’Etat, qui sont responsables de leurs actes, qu’ils ne pourront fuir le jugement de leur peuple pour les crimes qu’ils ont commis. Le jugement et le talion arriveront inéluctablement. Mais nous leur disons également : Ne craignez-vous donc pas le jugement de votre Seigneur et Sa punition dans ce bas-monde et dans l’au-delà ? « Ô Hommes ! Craignez votre Seigneur. Le séïsme de l’Heure est une chose terrible. Le jour où vous le verrez, toute nourrice oubliera ce qu’elle allaitait, et toute femme enceinte avortera de ce qu’elle portait. Et tu verras les gens ivres, alors qu’ils ne le sont pas. Mais le châtiment de Dieu est dur » (22 : 1 – 2).

Nous sommes ceux qui tiennent le plus à notre pays et à nos familles. Nous ne nous laisserons jamais entraîner vers la violence. Nous poursuivrons notre révolution pacifique avec tous les êtres nobles du pays afin de réaliser, avec la permission de Dieu, les objectifs de notre révolution que sont la vie, la liberté, la justice sociale et la dignité humaine.

Nous implorons Dieu pour qu’Il accepte les martyrs de la révolution du peuple égyptien, réconforte les mères qui ont perdu leurs enfants ainsi que les veuves et les orphelins, et fasse descendre Sa miséricorde sur les cœurs des prisonniers qui résistent dans les prisons de l’autorité issue du coup d’Etat sanguinaire et cruel ; et sur les cœurs de ceux qui défendent la vérité. Et nous l’implorons pour que le Ramadan arrive à nous en voyant la vérité manifestée et le mensonge disparu, car le mensonge est destiné à disparaître.

« Et ne pense point que Dieu soit inattentif à ce que font les injustes » (14 : 42)

« Nous secourrons, certes, Nos Messagers, et ceux qui croient, dans la vie présente tout comme au jour où les témoins se dresseront (le Jour du Jugement) » (40 : 51)

Dieu est le plus Grand ! A Dieu appartient la Louange !

Les Frères Musulmans, le 26 sha’ban 1436/ le 14 juin 2015

Traduit par Havre De Savoir

Cet article a été publié dans Havre de savoir le 20 juin 2015

 

Pourquoi les Étas-Unis doivent renoncer à la guerre terrestre contre l’État Islamique Lutte contre l’Etat Islamique : ambiguïtés, faux semblants et opportunités